LE MYSTÈRE D'AURORA AU TEXAS

AURORA est le nom d'un village américain située au nord de l'état du Texas, à l'ouest de Dallas, entre Boyd et Rhome. Celui-ci est entré au panthéon des mystères ufologiques, bien avant que la presse ne relate les événements survenus à Roswell en 1947.

C'est en effet, cinquante ans auparavant, en 1897 que sont rapportées des observations d'objets volants au-dessus du sol américain. D'après de nombreux témoins et selon la presse du pays, de multiples observations auraient été faites dès le printemps de cette année-là, de jour comme de nuit, dans plusieurs endroits du pays !

Le cas d'Aurora est particulièrement intéressant dans ce contexte, puisqu'il y est relaté cette fois, le crash d'un objet volant, qui aurait eu lieu aux abords du village, le 19 avril 1897.

S.E Haydon, négociant en coton et correspondant de presse local, fait le récit de cet événement. L'engin est décrit comme ayant eu la forme d'un cigare, lui donnant l'aspect d'un ballon dirigeable. Son crash sur un moulin à vent de la ferme du juge J.S Proctor, aurait provoqué une explosion si forte, qu'elle aurait été vue à plus de 5 kilomètres à la ronde. S'en serait suivi un incendie et l'éparpillement de nombreux débris sur plusieurs hectares.

Comme si la chose n'était pas en soi suffisamment extraordinaire, Hayden ajoute qu'un corps inanimé et démembré, d'un homme de petite taille, à l'apparence non terrestre ("an inhabitant of this world"), aurait été récupéré, et que les habitants se seraient empressés de l'inhumer au cimetière d'Aurora, pour lui donner "une sépulture chrétienne".

Evidemment un récit aussi fantastique, a amené de nombreux ufologues à s'intéresser au sujet et de nombreux sceptiques à crier au canular. Le conditionnel est donc de rigueur dans cette affaire, puisque reposant principalement sur le récit de témoins et de journalistes dont il est difficile aujourd'hui d'attester à coup sûr de la bonne foi.

Des investigations ont donc été menées par des ufologues zélés pour apporter des éléments plus objectifs à l'affaire d'Aurora, mais elles se sont heurtées, à l'ancienneté du phénomène, à la fragilité des témoignages, à l'hostilité des autorités locales actuelles, agacées par la trop grande publicité, qui refusent l'ouverture de la tombe mystérieuse, et à la pauvreté des preuves matérielles, qui se résument à des articles de journaux et à des fragments de métaux, dont la nature et la provenance n'apportent rien.

Les partisans de la thèse du canular précisent que dans les années 1890, le village d'Aurora avaient perdu un nombre important de ses habitants, suite à une épidémie de fièvre jaune, et que la rumeur d'un crash d'ovni, allait lui permettre à la fois d'attirer de nouveaux habitants et lui faire bénéficier du nouveau tracé de la ligne de chemin de fer, en cours de construction.

En l'absence de preuves tangibles, nombreux sont les ufologues qui s'accordent à penser que l'histoire d'Aurora n'est qu'une mauvaise blague. Toutefois, à l'image de l'ufologue français Jean Sider, ceux-ci ne rejettent pas, la possibilité d'une vague d'ovnis, survenue durant l'année 1897. Au vue du grand nombre de témoins, qui rapportent des observations répétées d'objets de formes souvent allongées, parfois brillants ou lumineux, à différents endroits... ne peuvant être apparentés à des dirigeables, qui n'existaient pas encore à l'époque, il est permis de se demander si la Terre n'aurait pas été visitée...

Cowboys et envahisseurs

Film Cowboys et envahisseurs - 2011

Les récits de vaisseaux extraterrestres se déplaçant dans le ciel américain, à la fin du XIXème siècle, restent donc à ce jour plausibles. Ils ne sont pas sans rappeler le très étonnant film américain, sorti en août 2011, Cowboys et envahisseurs, dans lequel jouent Harrison Ford, Daniel Craig et Olivia Wilde, mettant en scène l'arrivée tonitruante des méchants de l'espace, en 1873... Preuve s'il en est, que ce genre d'histoires, fait partie intégrante de la culture américaine.

Reproduction interdite - SITES-INTERNATIONAUX © 2019

Le mystère d'Aurora (Texas)