L'ACTU BELGE VUE PAR LA RTBF

Visas humanitaires : "Théo Francken a favorisé la venue de chrétiens"

17-01-2019

Les révélations concernant le conseiller communal N-VA Melikan Kucam ont remis en lumière la procédure d?octroi des visas humanitaires. Comment sont-ils délivrés ? Selon le Ciré  (Coordination et Initiatives pour réfugiés et étrangers), il n?existe pas de critères légaux, ce qui laisse leur octroi au bon vouloir du Secrétaire d?Etat à l?Asile et à la Migration. Chez nous, la Communauté de Sant?Egidio, qui est un réseau catholique actif dans 70 pays, a réussi à en obtenir pour 150 syriens de la part de Théo Francken lorsqu?il occupait ce poste. Jan De Volder est l?un des responsables de la communauté en Belgique. Soir Première l?a rencontré pour qu?il témoigne du déroulement de la procédure. Comment cette opération s'est-elle construite? Jan De Volder: Il faut d?abord expliquer le cadre de ce projet. La communauté Sant?Egidio mène ce projet en Belgique, mais aussi en France et en Italie. En 2015, nous avons assisté à ce drame en Méditerranée, et nous nous sommes demandé comment c?était possible. Nous savions qu?énormément de personnes, en Syrie par exemple, avaient droit à l?asile et à la protection en Europe, mais qu?ils ne parvenaient sur le sol européen pour exiger ce droit. Nous nous sommes donc penchés sur le code Schengen pour trouver des solutions, et c?est là que nous sommes tombés sur le principe du visa humanitaire. Nous en avons obtenu plusieurs milliers en Italie, 500 en France, et 150 en Belgique. Mais concrètement, comment cela a-t-il été négocié avec les autorités ? Jan De Voder: Nous avons parlé avec les gouvernements, dont le gouvernement belge. Nous avons pu trouver un accord écrit et formel pour pouvoir faire venir des personnes vulnérables. Pour nous, le critère, c?est la vulnérabilité. Et c?est vrai que les chrétiens, en tant que minorité, sont particulièrement vulnérables, mais il n?y a pas que les chrétiens. La majorité des 150 personnes ayant reçu un visa humanitaire pour la Belgique sont chrétiennes. Certains estiment que c?est pour cette raison que Théo Francken a été plus enclin à accepter la demande de Sant?Egidio. C?est vrai ? Jan De Volder: Je confirme que ça a été sa politique de favoriser la venue des chrétiens. Je dois dire qu?en 2015, pour l?opération d?Alep, on a sauvé plusieurs centaines de chrétiens. Je pense que c?était tout à fait juste de le faire, mais évidemment, nous avons toujours dit que nous ne voulions pas travailler que pour les chrétiens. Il faut travailler pour tout le monde, pour tous ceux qui sont dans la détresse. Donc dans les discussions que j?ai menées personnellement avec Mr Francken en 2017, j?ai insisté beaucoup là-dessus. Il a fallu un peu de temps pour le convaincre, mais finalement il a accepté qu?il n?y ait pas que des chrétiens dans les 150 visas accordés.

Affaire Melikan Kucam: sur quels critères sont attribués les visas humanitaires?

17-01-2019

Alors que l'on apprend que le trafic de visas humanitaires dans lequel est suspecté Melikan Kucan (NVA) était connu depuis octobre 2018, que le gouvernement a réagi et que la question est débattue cet après-midi au parlement, faisons gros plan sur ces procédures de visas humanitaires. Comment sont-ils attribués? Selon quels critères? Une thématique abordée dans l'émission Soir Première de Arnaud Ruysen.  En 2018, 2174 visas humanitaires ont été accordés. Comme le précise le rapport 2018 de Myria, il existe deux types de visas humanitaires:  D'un côté, les visas long séjour dépassent une durée de trois mois. Dans ce cas, les migrants peuvent sortir du territoire du pays qui délivre le visa mais pour une durée maximum de trois mois.  De l'autre, les visas court séjour donnent accès uniquement au territoire de l'Etat membre qui délivre le visa humanitaire Ces visas humanitaires sont laissés au pouvoir discrétionnaire du Secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration. C'est donc lui/elle qui va décider de l'attribuer ou non selon la situation de la personne demandeuse mais ce, sans qu'il y ait de critères bien définis. Les personnes demandeuses de visas humanitaires sont par définition des personnes qui ne rentrent pas dans les conditions qui permettent de demander d'autres types de visas "classiques".  Les catégories de demandeurs de visas Il existe aussi différentes catégories de personnes pouvant bénéficier d'un visa humanitaire selon le type de visas sur lesquels se basent les institutions. Pour les visas courts séjour, le critère prédominant est celui des "situations préoccupantes de natures diverses". Il s'agit ici de personnes qui sont dans une urgence médicale ou qui doivent se rendre en Belgique à la suite d'un décès dans la famille. En 2018, 178 personnes y ont eu accès.  Pour ce qui est des visas longue durée (1996 octroyés en 2018) il existe différents critères.  D'abord, le fait d'être un réfugié "sur invitation". Parmi ceux-ci, différentes catégories de personnes.  Les réfugiés bénéficiant d'un programme de réinstallation. Il s'agit ici de réfugiés qui ont accès à un visa humanitaire dans le cadre d'une procédure mise en place avec Fedasil, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA). Dans ce cadre, la Belgique s'est engagée en 2018 à accueillir 1150 migrants. A ce stade, la Belgique en a accueilli 880. Un programme qui avait été suspendu temporairement par Théo Francken en octobre dernier.  Les réfugiés bénéficiant du corridor humanitaire. Il s'agit ici de personnes prises en charge par le réseau de l'Eglise Sant'Egidio. Il s'agit d'un réseau catholique actif dans plus de 70 pays et qui avait signé en 2017 un accord avec Theo Francken (N-VA) pour faire venir 150 réfugiés en Belgique. Il s'agit majoritairement de réfugiés syriens vulnérables, des chrétiens mais aussi des musulmans. En 2018, 140 personnes ont pu être accueillies en Belgique.  Les réfugiés faisant des demandes de visa humanitaire selon le "chemin régulier". Il s'agit ici de personnes introduisant des demandes d'asile au poste consulaire du pays dans lequel elles se trouvent et qui souhaitent demander l'asile en Belgique. Le visa humanitaire leur permettra de se rendre en Belgique pour ensuite introduire leur demande d'asile. Il s'agit ici dans la pratique d'une forme de regroupement familial. Par exemple, un migrant ayant obtenu l'asile en Belgique et qui souhaite faire venir l'un de ses enfants majeurs, peut faire une demande de visa humanitaire. Il peut s'agir dans ce cas de regroupement familial élargi. C'est-à-dire un migrant qui aurait obtenu l'asile en Belgique et qui voudrait faire venir sa famille en Belgique même si certain membres de sa famille ne rentrent pas dans les conditions classiques d'un regroupement familial. Par exemple, un syrien qui aurait obtenu l'asile en Belgique et qui voudrait faire venir l'un de ses enfants majeurs sur le sol belge. Dans ce cas, la procédure de visa humanitaire peut être utilisée.  Les opération de sauvetage de chrétiens de Syrie. Il s'agit ici d'une prérogative du Cabinet du Secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration. C'est lui qui va décider d'attribuer des visas humanitaires ou non.  Ces deux dernières catégories représentent 976 migrants accueillis en 2018. Cependant, il n'existe aucun chiffres précis qui permettent de distinguer les deux dernières catégories. Cependant, dans son intervention à la Chambre cet après-midi, Maggie De Block, nouvelle Secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, explique qu'une enquête interne a  été demandée et que "sur la base des premiers constats, en 2018, pour 600 personnes, des instructions auraient été donnée par le cabinet. Dans près de 200 dossiers, le nom de Melikan a été retrouvé". "Ce sont des chiffres provisoires", explique-t-elle. 

Visas humanitaires: "Le nom de Melikan Kucam cité dans 200 dossiers" explique Maggie De Block à la Chambre

17-01-2019

Le monde politique s'empare de l'affaire du trafic de visas humanitaires dans lequel serait impliqué Melikan Kucam (N-VA), placé sous mandat d'arrêt ce matin. Le dossier a fait l'objet de nombreuses questions orales cet après-midi à la Chambre. Ironie de la situation, dans l?hémicycle, Theo Francken (N-VA) désormais député, écoute attentivement les débats. Ayant démissionné de ses fonctions de secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, il n'aura  pas à répondre aux questions des députés. C'est  Maggie De Block, en charge à présent du portefeuille de l'asile, qui a donc répondu aux questions: "Une enquête interne est déjà ouverte. Sur la base des premiers constats, en 2018, pour 600 personnes, des instructions auraient été donnée par le cabinet. Dans près de 200 dossiers, le nom de Melikan a été retrouvé. Ce sont des chiffres provisoires."  Au début de son intervention, Maggie De Block (Open VLD) a également tenu à rassurer. Les personnes qui ont bénéficié de ces visas ne seront pas sanctionnées: "Les dommages sont considérables pour les personnes impliquées, les personnes qui ont dû payer. Elles sont dans une situation incertaine. Le fait d?avoir payé n?est pas une raison pour leur enlever leur document. Les sanctionner ne serait pas la bonne méthode. Pour leur demande d?asile, elles seront traitées comme les autres, en menant les enquêtes requises. "

Belgique : les thèmes de recherche disponibles

Belgique

Ci-dessous, vous sont proposées les 300 thématiques francophones actuellement disponibles en Belgique, dans lesquelles sont classées les entreprises inscrites. 2 sites sont également disponibles dans les pages anglophones de l'annuaire.

Au total, c'est plus de 1208 thématiques qui vous attendent pour inscrire votre site internet. Choisissez simplement celle qui convient au contenu de votre site et rejoignez les 511 professionnels déjà présents dans nos pages.

Voir les 31 sous-thèmes de la thématique Arts en Belgique

Voir les 22 sous-thèmes de la thématique Boutique en ligne en Belgique

Voir les 128 sous-thèmes de la thématique Commerce en Belgique

Voir les 18 sous-thèmes de la thématique Informatique en Belgique

Voir les 17 sous-thèmes de la thématique Loisirs en Belgique

Voir les 17 sous-thèmes de la thématique Maison en Belgique

Voir les 20 sous-thèmes de la thématique Santé en Belgique

Belgique

L'annuaire de Belgique

Vous consultez actuellement la page d'accueil dédiée à la Belgique, sur laquelle vous trouverez la liste des thématiques réservées à ce pays. En parcourant ces thématiques, vous y trouverez des sites web professionnels inscrits dans chacune d'elles.

Classement dans l'annuaire

L'annuaire de Belgique occupe la 3ème place des pays les plus représentés dans cet annuaire international. Seuls la France et le Canada précèdent la Belgique au rang des sites internet les plus nombreux.

De nombreux sites belges ont été inscrits depuis la création de l'annuaire. Leurs sujets sont très variés comme le montre les thématiques actuellement disponibles.

Des professionnels de toutes les provinces

Toutes les provinces belges sont représentées flamandes et wallonnes, accueillant les sites internet de tous les professionnels. De Bruxelles à Liège, de Namur à Anvers, la Belgique s'expose dans nos pages. En cliquant sur les thématiques à gauche, vous accéderez aux sites web qui s'y rapportent, vous permettant de trouver facilement une agence immobilière, un restaurant, un hôtel, un artisan en Belgique...

Inscrire un site web

Les webmasters belges, francophones ou non, et tous les professionnels peuvent proposer leurs sites web, pour apparaitre dans les pages de l'annuaire de Belgique. Pour cela, cliquez simplement sur le lien situé en haut de la page. Au choix, l'inscription est gratuite ou payante (prioritaire).

Outil de recherche : trouvez un site internet, un artisan, un commerce