L'ACTU BELGE VUE PAR LA RTBF

Pour contrer la menace climatique, le MR avance un projet "éco-positif" plutôt qu'une loi Climat

18-03-2019

Devant la menace du réchauffement de la planète, le MR a présenté lundi son plan de bataille climatique, un « projet éco-positif » qui s?appuie sur une quarantaine de propositions qui, selon les réformateurs, conduiront la Belgique à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 55% d?ici 2030. S?opposant aux tenants d?une écologie qualifiée de punitive qui reviendrait à « matraquer le pouvoir d?achat » et augmenterait le risque de délocalisations d?entreprises, le projet éco-positif du MR préfère, lui, placer sa confiance dans l?innovation technologique. « L?histoire de l?Humanité a montré que l?innovation, l?inventivité, la créativité et l?ingéniosité ont toujours été les meilleurs instruments pour relever les défis », a défendu Charles Michel, président du MR et Premier ministre en affaires courantes, lors d?une conférence de presse au siège du parti. Plutôt que de consommer « moins », le credo réformateur est dès lors de consommer « mieux », de développer une « écologie responsable et cohérente » (basée notamment sur le principe de pollueur/payeur), qui s?appuie sur les mécanismes de marché, mais qui refuse la gratuité (des transports publics, par exemple) contraire à une logique de gestion responsable, aux yeux des bleus. Autre idée-force de leur projet « éco-positif » : pour modifier les comportements polluants, il convient d?inciter plutôt que d?interdire, d?exonérer plutôt que de taxer. Réduction des gaz à effet de serre Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de la Belgique, le plan de bataille du MR avance une quarantaine de propositions en tous sens, allant de la poursuite des efforts en matière de production d?énergie renouvelable, une révision de la fiscalité des entreprises, automobile et foncière en fonction des efforts réalisés en faveur du climat, à la création de petites centrales biomasse décentralisées. Pour le secteur du transport, dont les émissions représentent 20% des gaz à effet de serre et qui ne cessent d?augmenter, les réformateurs rappellent leurs efforts pour concrétisation le RER ainsi que leur soutien au développement du métro à Bruxelles. Ils entendent aussi promouvoir davantage le recours aux voitures électriques, à hydrogène ou au gaz, améliorer les connexions routières pour éviter les bouchons, et encourager le covoiturage ainsi que la marche à pieds dans les déplacements quotidiens. Pour les réformateurs, la lutte contre le réchauffement devra aussi impérativement se faire au niveau européen, notamment via un « green new deal », mais également par l?assouplissement des normes budgétaires européennes pour tenir compte des investissements nationaux réalisés en faveur du climat. Le projet libéral défend aussi l?imposition de taxes sur les produits importés en provenance des pays qui ne respectent pas l?accord de Paris sur le climat (dont les Etats-Unis de Donald Trump se sont retirés), ainsi que la fin de l?exonération fiscale dont jouit aujourd?hui le kérosène consommé par les compagnies aériennes. Enfin, pour les bâtiments, le plan s?engage à isoler tous les bâtiments publics sur dix ans, à renforcer les normes de performance énergétique pour toutes les nouvelles constructions, et soutenir les prêts à taux zéro pour les rénovations énergétiques des bâtiments. Étonnamment, le MR n?a pas chiffré le coût global des mesures qu?il avance, s?en remettant pour cela à l?évaluation des programmes des partis politiques que le Bureau du Plan a été chargé de réaliser dans le cadre de la campagne électorale. Pas de loi Climat Selon les réformateurs, la mise en ?uvre de ce plan de bataille permettra « d?honorer dans les temps les ambitieux objectifs climatiques que nous nous sommes fixés ». Interrogé sur ce point, ils reconnaissent toutefois que l?impact des mesures proposées en termes de réductions chiffrées des émissions polluantes à l?horizon 2030 n?a pas été évalué dans le détail. « Les autres partis politiques ne l?ont pas fait non plus », se défend Marie-Christine Marghem, la ministre fédérale de l?Energie, interrogée par Belga. Mais, selon elle, la mise en ?uvre des objectifs européens en matière de production d?énergies renouvelables et d?amélioration de l?efficacité énergétique permettra à elles seules de réduire déjà les émissions de CO2 de 45%. « Les autres mesures que nous proposons visent donc à permettre de combler la différence avec l?objectif de 55%, ce qui est réalisable », juge Marie-Christine Marghem. Enfin, interrogé par la presse sur sa disposition à permettre une modification de la Constitution pour ouvrir la voie à une éventuelle adoption de la loi Climat, le Premier ministre Charles Michel ne s?y est pas montré favorable, pointant le risque, selon lui, de faire de ce point une question communautaire.

La grève des gardiens de la prison de Louvain se poursuit

18-03-2019

Pas encore de fumée blanche du côté des gardiens de la prison de Louvain, la grève se poursuit. La direction a transféré les détenus dans la nouvelle aile sans consultation préalable, ce qui est vu par le syndicat ACOD (CGSP) comme une provocation. "La consultation sociale n'est plus possible au niveau local", déclare lundi le syndicaliste Hans Lemmens. Seuls quelques membres du personnel ont pris leur poste ce lundi matin. Les gardiens protestent contre un manque de personnel. La goutte qui a fait déborder le vase, c'est l'ouverture d'une nouvelle aile dans la prison, qui va faire passer le nombre total de détenus à 400, soit une centaine de plus. Selon les gardiens, le personnel de surveillance n'est dès lors pas suffisant pour que la prison puisse fonctionner en toute sécurité. "Le cadre prévoit pour l'instant 192 gardiens à temps plein, ce qui serait suffisant si tout le monde était présent", expliquait samedi Hans Lemmens. "On ne tient absolument pas compte de l'absentéisme dû aux maladies et des différentes modalités de congé." Le ministre Geens se dit prêt à recevoir les syndicats pour un entretien. Selon son porte-parole, des consultations "fréquentes" ont eu lieu à propos de l'ouverture de la nouvelle aile à la prison de Louvain. "Nous planchons encore sur les recrutements...", indique le cabinet. Mais pour l'heure, aucune entrevue n'est programmée entre le ministre et le syndicat.

Patricia Potigny quitte le MR et rejoint les listes Destexhe: "Il n'y avait plus de ligne claire"

18-03-2019

Le MR était déjà en position délicate au fédéral, où le gouvernement Michel n'a plus de majorité à la Chambre. Désormais, il l'est aussi en Wallonie. Une députée du Mouvement réformateur a en effet annoncé qu'elle rejoignait les listes dissidentes d'Alain Destexhe. "Une position floue", trop de "politiquement correct" Patricia Potigny est députée wallonne depuis fin 2015. Parmi les critiques qu'elle formule aujourd'hui, et qui l'ont poussée à claquer la porte du MR, il y a le positionnement idéologique du parti. Jugé trop centriste, voire trop à gauche. "Il n'y a plus de ligne claire, cela reste une position floue qu'on pourrait qualifier de "politiquement correcte". Cela occulte les problèmes de tous les jours que vivent les citoyens, dont on ne s'occupe pas. Comme l'insécurité ou le sentiment d'impunité. On a l'impression qu'à un certain moment, il n'y a rien qui se fait !" La parlementaire de Montigny-le-Tilleul a donc décidé de rejoindre Alain Destexhe, clairement marqué plus à droite sur l'échiquier politique. Ce se sera pour le prochain scrutin. Mais dans l'immédiat, avec ce départ, la majorité MR-cdH n'a plus de majorité. 37 sièges désormais sur 75 élus. Une défection qui n'est pas sans conséquence Avec ce départ, certains dossiers importants du gouvernement pourraient effectivement ne pas être adoptés. On pense à la réforme des APE (aides à la promotion de l'emploi) ou à la création d'une assurance autonomie. Patricia Potigny dit réserver ses votes. "Je ne sais pas vous le dire pour le moment. Je ne connais pas bien les dossiers, voire pas du tout. Je vais donc me consacrer ce lundi (et demain) à l'étude de ces deux dossiers. Et après, je verrai !" Ces réformes sont justement au menu des députés mardi et mercredi. On va donc se compter au Parlement de Wallonie?

Belgique : les thèmes de recherche disponibles

Belgique

Ci-dessous, vous sont proposées les 305 thématiques francophones actuellement disponibles en Belgique, dans lesquelles sont classées les entreprises inscrites. 2 sites sont également disponibles dans les pages anglophones de l'annuaire.

Au total, c'est plus de 1208 thématiques qui vous attendent pour inscrire votre site internet. Choisissez simplement celle qui convient au contenu de votre site et rejoignez les 524 professionnels déjà présents dans nos pages.

Dernier site sponsorisé

Grand marabout et expert voyant de la Belgique

Le maître Mage Sidi est un expert médium qui dispose de dons de magie héréditaires. Il a la capacité de vous aider dans toutes les situations de vos vies. Ses pouvoirs immenses sont à votre disposition pour résoudre tous vos soucis familiaux, affectifs, professionnels et financiers, de même que vos problèmes de santé. Le Mage Sidi vient d'une longue et célèbre lignée de marabouts africains. Ses pouvoirs infaillibles et puissants lui permettent de répondre à presque toutes vos demandes. Faites un tour sur voyantmaraboutafricain.be et vous serez sûr de vous adresser à un voyant et un marabout aux pouvoirs impressionnants.

Voir les 31 sous-thèmes de la thématique Arts en Belgique

Voir les 22 sous-thèmes de la thématique Boutique en ligne en Belgique

Voir les 130 sous-thèmes de la thématique Commerce en Belgique

Voir les 18 sous-thèmes de la thématique Informatique en Belgique

Voir les 18 sous-thèmes de la thématique Loisirs en Belgique

Voir les 18 sous-thèmes de la thématique Maison en Belgique

Voir les 20 sous-thèmes de la thématique Santé en Belgique

Belgique

L'annuaire de Belgique

Vous consultez actuellement la page d'accueil dédiée à la Belgique, sur laquelle vous trouverez la liste des thématiques réservées à ce pays. En parcourant ces thématiques, vous y trouverez des sites web professionnels inscrits dans chacune d'elles.

Classement dans l'annuaire

L'annuaire de Belgique occupe la 3ème place des pays les plus représentés dans cet annuaire international. Seuls la France et le Canada précèdent la Belgique au rang des sites internet les plus nombreux.

De nombreux sites belges ont été inscrits depuis la création de l'annuaire. Leurs sujets sont très variés comme le montre les thématiques actuellement disponibles.

Des professionnels de toutes les provinces

Toutes les provinces belges sont représentées flamandes et wallonnes, accueillant les sites internet de tous les professionnels. De Bruxelles à Liège, de Namur à Anvers, la Belgique s'expose dans nos pages. En cliquant sur les thématiques à gauche, vous accéderez aux sites web qui s'y rapportent, vous permettant de trouver facilement une agence immobilière, un restaurant, un hôtel, un artisan en Belgique...

Inscrire un site web

Les webmasters belges, francophones ou non, et tous les professionnels peuvent proposer leurs sites web, pour apparaitre dans les pages de l'annuaire de Belgique. Pour cela, cliquez simplement sur le lien situé en haut de la page. Au choix, l'inscription est gratuite ou payante (prioritaire).

Outil de recherche : trouvez un site internet, un artisan, un commerce