Objet volant stationnaire au-dessus de Phoenix (Arizona)

13 mars 1997, Phoenix (Arizona) : des centaines de témoins ont vu d'étranges lumières fixes dans le ciel au-dessus de la ville. Un vidéaste filme la scène. L'armée parle de fusées éclairantes, les témoins parlent d'ovnis... Le phénomène reste inexpliqué.

CIEL et ESPACE

Médiatisation de l'événement : CNN fait état des lumières observées dans le ciel de Phoenix

Discrédit sur Phoenix

Les autorités de Phoenix ridiculise publiquement l'affaire

Un objet volant non identifié au-dessus de Phoenix

En ufologie, le cas de Phoenix reste l'un des mystères les plus troublants.

Le 13 mars 1997, au-dessus de la ville américaine de Phoenix, en Arizona, de très nombreux témoins observent pendant de longues minutes (entre 19h30 et 22h30 !), des lumières stationnaires, semblant appartenir à ce qui serait un immense vaisseau.

Les milliers de témoins ont conscience d'observer quelque chose d'inhabituel, immobile, silencieux, en rien comparable à un avion.

Ce cas d'ovni pourrait être qu'une banale observation d'ovnis de plus, si ce n'est que cette fois là, de nombreux témoins ont filmé la scène.

Parmi eux, Mike Krzyston, vidéaste amateur, à qui l'on doit une des meilleures séquence filmée, montrant les lumières parfaitement alignées au-dessus de la ville. Les experts ont tenté d'évaluer d'après les vidéos la taille de l'engin qui devait selon eux mesurer, d'un bord à l'autre, pas moins de 1500 mètres ! Quant à sa forme, il semblerait que l'engin ait eu une forme de V.

La thèse officielle sur Phoenix

Dans un premier temps, les autorités de la ville, par la voix de son gouverneur, ont fait une déclaration publique et médiatisée, ridiculisant l'événement qui avait pourtant ému nombre des habitants. Tournée en dérision devant les principaux médias du pays, l'affaire perdit de son intensité et de sa valeur.

Plus grave, l'armée américaine qui d'ordinaire ne se donne pas la peine de commenter les délires ufologiques, s'est cette fois donnée beaucoup de mal pour expliquer la présence des lumières au-dessus de la ville. L'armée a en effet fournit une thèse officielle qui a pris à contre pied les milliers de témoignages.

Phoenix - Flares de l Armée

Flares de l'armée et vidéo des lumières : aucune correspondance !

Un avion militaire a été envoyé dans le ciel de Phoenix et a largué des fusées éclairantes (des flares), pour démontrer qu'il ne s'agissait en fait que de fusée larguées depuis un avion de l'armée. Or, la démonstration elle-même filmée n'a convaincu personne ; les trainées lumineuses tombant du ciel ne correspondant pas à ce que les témoins et les vidéos avaient vu ce soir là.

L'armée a donc tenté sciemment de transformer une des observations les plus troublantes de l'ufologie, en vulgaire animation de fête foraine, apportant une preuve de plus de la volonté des autorités de cacher le phénomène ovni à la population, comme elle l'avait déjà fait le jour du fameux crash de Roswel survenu en 1947.

Fife Symington

Fife Symington revient sur la version officielle

Aujourd'hui, avec internet et les excuses de l'ancien gouverneur de l'Arizona, Fife Symington, repenti de sa mauvaise blague médiatique, (lui-même témoin), le doute n'est pas permis : un objet volant de grande taille, a bien survolé silencieusement la ville de Phoenix en 1997.

L'inquiétante position de l'armée américaine sur les OVNIS

Colonel Philip Corso

Le Colonel Philip Corso dénonce la dissimulation de la vérité par l'Armée

L'attitude de l'armée reste déconcertante et confirme ce que certains haut gradés américains, comme le colonel Philip Corso (22 mai 1915 - 16 juillet 1998), ont dénoncé depuis des années : une volonté délibérée et maladroite de cacher la vérité aux populations sur ces questions d'ovnis.

Officiellement aux Etats-Unis le sujet est clos depuis la mise en place par L'US Air Force (de 1952 à 1969) du projet Blue Book, chargé d'enquêter sur les ovnis, qui conclut que 97% des cas ovnis ont été élucidés, et que le reste le sera prochainement... En d'autres termes les ovnis n'existent pas ! Aucune approche scientifique n'a été proposée, le sujet a été tout bonnement verrouillé, classifié. Une attitude troublante, voire inquiétante, qui au lieu d'apaiser les esprits, a ravivé l'idée du complot et du mensonge d'Etat. Certains y voient même un crime contre l'humanité, car si une vraie menace existe, le fait de la dissimuler au public, revient à se rendre complice d'événements tragiques qui pourraient en découler.

Pourquoi la dissimulation, pourquoi la dénégation systématique. L'attitude est puérile, si stupide, que certains se sont déjà demandés, si des forces extraterrestres n'étaient pas déjà parmi nous, dans l'ombre, aux commandes...

D'autres y ont vu, la coopération secrète entre une minorité d'hommes et des Aliens, avançant dans des buts réciproquement profitables : échange de technologies aliens, contre le maintien du secret de leur présence sur Terre.

A quand la vérité ?

Quoiqu'il en soit, la vérité est depuis les années 1940 bien gardé. Et malgré les nombreuses observations faites durant des décennies, et parfois filmées, la désinformation bat son plein et le sujet ne progresse guère. Le relai médiatique est aujourd'hui encore timide, et la position officielle des états a que peu progressée.

La France ainsi que d'autres états européens admettent officiellement des cas troublants d'observation et reconnaissent s'intéresser à la question ovni, ne serait-ce pour des raisons de sécurité nationale ; une attitude responsable qui a le mérite de se démarquer des déclarations officielles de l'armée américaine qui verrouille le dossier ovni, ridiculise les témoins, intimide les curieux, et iraient jusqu'à assassiner les plus bavards.

L'armée se situe au-dessus des responsables politiques américains, qui ne disposent pas d'un niveau d'acréditation suffisant... ce qui dans une démocratie a de quoi inquiéter, surtout si celle-ci, première puissance militaire mondiale, est corrompu au plus haut niveau.

Le film Independance Day réalisé par Roland Emmerich en 1996, montre ce paradoxe à l'Américaine, dans une séquence où le président américain découvre en pleine invasion extraterrestre, l'existence d'une base militaire top secrète (allusion à la base militaire de la Zone 51 dans le Nevada), dont aucun dirigeant politique n'avait eu connaissance. Une fiction qui sur ce point est aujourd'hui confirmée : le président n'est pas la plus haute autorité du pays... un groupe d'hommes (appelé parfois Majestic 12) détient des secrets qui pourraient changer la vie des 7 milliards de Terriens que nous sommes.

Qu'il s'agisse du cas de Phoenix, de Trans-en-Provence, dans le sud de la France, et de bien d'autres, la vraie question est moins de savoir si nous sommes visités par des aliens, que de savoir ce qui pousse l'armée américaine à nier catégoriquement la présence d'ovnis. Celle-ci également pour des questions de sécurité nationale devrait au moins enquêter, nuancer ses affirmations...

On le voit, la position officielle est puérile, non constructive. Une armée qui se désintéresse du sujet ovni, ça n'existe pas ! Le mensonge est évident !

Alors que cache ce mensonge ?

La vraie question est là. Qu'est-ce qui pousse l'armée américaine a prendre les gens pour des cons (le mot n'est pas trop fort) depuis 1947 ?

Beaucoup de suppositions ont déjà été faites : peur de la panique collective, négociations secrètes avec des peuples aliens, prise de contrôle des aliens, camouflage de technologies militaires top secrètes...

Pendant que la première puissance mondiale se tait, et nous laisse un goût amer, il reste heureusement, pour se distraire la parution quotidienne de nouvelles vidéos sur internet, certaines bidons, d'autres troublantes... stimulant notre imagination, provoquant des débats houleux entre sceptiques et convaincus... apportant à défaut de la Vérité, la part de rêve dont nous avons peut-être tous besoin au cours de notre existence.

Finalement ne nous plaignons pas trop, le sujet ovni a progressé. La simple évocation du sujet publiquement semait la moquerie il y a peu en France. Le monde scientifique admet aujourd'hui l'existence d'autres planètes probablement habitées ! Ce qui parait aujourd'hui mathématiquement évident au regard de l'immensité de l'univers était encore tabou dans les milieux scientifiques des années 1990 !

Les médias modernes comme internet y sont bien sûr pour quelque chose dans cette évolution des mentalités... qui ne peut être qu'un bon tremplin vers la vérité... car, comme chacun le sait, l'obscurantisme n'a jamais été synonyme d'éveil des consciences.

Extrait Canal+ : http://www.youtube.com/watch?v=hlRsBVoES2k

Accueil
Ufologie : accès aux sites inscrits
Inscrire un site internet
Nous contacter

Textes et images - Reproduction interdite - Annuaire SITES INTERNATIONAUX © 2005-2018