Problème de sécurité à la centrale nucléaire de Tricastin

L'intrusion de Greenpeace dans la centrale nucléaire de Tricastin (France) le 15 juillet 2013, démontre le grand écart entre le discours politique rassurant et la vulnérabilité réelle des sites nucléaires, en France et dans le monde !

ÉCOLOGIE

Intrusion Greenpeace Fessenheim 2014

Mars 2014, centrale nucléaire de Fessenheim : Greenpeace déroule une banderole dénonçant le vieillissement des installations nucléaires en Europe

Nouvelle intrusion de Greenpeace dans une centrale nucléaire

Coutumière des actions coups de poing, l'association greenpeace récidive le 18 mars 2014, en investissant la centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin.

Une soixantaine de militants, de 14 nationalités différentes, ont pénétré dans l'enceinte du bâtiment et se sont offerts le luxe d'y dérouler une banderole sur laquelle était inscrit "Stop risking Europe", depuis le dôme d'un des réacteurs de la centrale.

Une fois encore, l'association entend interpellé les pouvoirs publics sur la dangerosité de l'utilisation de l'énergie nucléaire en France et dans le monde, sur le vieillissement inquiétant du parc nucléaire européen (Fessenheim la plus ancienne centrale encore en activité en France : 1978 !) et démontre une fois de plus, l'extrême vulnérabilité des sites nucléaires, loins d'être imperméables aux intrusions.

Accueil
Sciences : accès aux sites inscrits
Inscrire un site internet
Nous contacter

Textes et images - Reproduction interdite - Annuaire SITES INTERNATIONAUX © 2005-2017